Il est désormais possible de suivre des interventions esthétiques sans faire recours à la chirurgie. Il existe des substances injectables qui peuvent modifier l’aspect du visage sur une longue période. Voici quelques alternatives à la chirurgie esthétique auxquelles vous pouvez faire recours.

Alternative pour les antirides

Il existe trois techniques alternatives qui permettent de lutter contre l’apparition des rides. Le premier consiste à faire une injection de toxine botulique. Il s’agit d’une substance qui arrête la contraction des muscles afin de faire disparaitre les rides du visage. Chez les patients âgés de moins de 30 ans, la toxine botulique est comme une mesure préventive. Les résultats de ce traitement sont visibles quelques jours après le début des soins, et son effet peut durer au moins 5 mois.

Deuxièmement, vous pouvez opter pour un peeling. C’est une sorte d’abrasion de l’enveloppe superficielle de la peau grâce à des produits. La peau se régénère au bout de quelque temps et devient plus lisse, sans rides et taches.

Enfin, on a la carboxythérapie qui consiste à faire au patient une injection de CO2. Elle estompe l’apparition des rides au niveau du sourcil et des paupières.

Quelles sont les alternatives à la chirurgie esthétique ?

Alternative pour le vieillissement de la peau

Pour lutter contre le vieillissement corporel, vous pouvez d’abord opter pour la mésolift ou la mésothérapie. Ce sont deux substances composées essentiellement d’acides aminés, de vitamines et d’autres substances nutritives. Leur rôle est de nourrir et d’hydrater la peau pour leur conférer plus de fermeté.

Ensuite, il y a l’acide hyaluronique qui hydrate la peau et ferme les creux causés par les rides. Il permet de corriger toutes les imperfections du visage (nez, menton, etc.) et de redonner l’éclat à votre peau. De même, il est conseillé pour ceux qui désirent avoir des lèvres pulpeuses ou prévenir le vieillissement de leur peau. Les effets de l’acide hyaluronique durent au plus 12 mois, il faudra donc procéder à un renouvellement annuel. Enfin, on a la technique du PRP. Du plasma est prélevé du sang du patient et injecté au niveau de la partie que l’on souhaite régénérer.